Charlie Malgat

thumb-1920-794725-1024x576

The Fly – David Cronenberg, 1986

 Charlie Malgat

#lesréalisateursPARIS

Diplômée de l’École Nationale Supérieure des Beaux Arts de Paris (ENSBA) en novembre 2014, elle est résidente en 2015 au Google Lab à Paris où elle expérimente la réalité virtuelle. Elle participe actuellement au programme Organoïde au sein de l’Institut Pasteur à Paris, travaillant avec des chercheurs sur le concept de symbiose entre différentes espèces et l’apparition de nouveaux virus.

En tant qu’artiste multimédia, elle tente d’édifier des mythes alimentés par les potentialités immenses qu’offrent les nouvelles technologies. Avec enthousiasme, humour et parfois mélancolie elle célèbre dans ses vidéos l’apparition de nouvelles figures contemporaines et dévoile leurs aspirations profondes.

The Blooming Fly

 Le point de départ de ce projet est le film fantastique de David Cronenberg, La Mouche, dans lequel le personnage principal finit par fusionner avec l’insecte.

Dans le cadre de sa recherche, Charlie Malgat souhaite trouver un moyen de préfigurer de nouveaux types d’êtres vivants non-identifiés et abstraits, échappant aux catégories de genres et de classes. Pour ce faire, elle souhaite utiliser une intelligence artificielle non-supervisée (GAN)* qui, à partir d’une base de données d’images, fusionnerait des informations entre elles. De ces assemblages pourraient ainsi naître des créatures allant au-delà des filiations biologiques possibles.

Charlie voudrait rendre visible la pensée en mouvement de la machine à travers l’image holographique, se traduisant par la production en temps réel d’une vidéo en trois dimensions. Celle-ci présenterait « l’imagination » de l’intelligence artificielle dans une vidéo qui ne serait ni pensée ni produite par la main de l’homme : une vision extraterrestre de l’humanité future non influencée par les fantasmes évolutionnistes du passé.

Le premier prototype de cette installation sera présenté pour l’exposition France Electronique, curatée par Jill Gasparina, à l’occasion de la prochaine édition du Printemps de Septembre à Toulouse cet automne.

* generative adversarial networks/ réseaux génératifs antagonistes