Mehdi-Georges Lahlou

Promo 13-14-Mehdi

Photo : Matthieu Joubert

Mehdi-Georges Lahlou

#lesréalisateurs2014 à Nantes

Né en 1983 aux Sables d’Olonnes. Vit et travaille à Bruxelles et Paris.

La dernière installation de Mehdi-Georges Lahlou propose un temps de méditation. S’arrêter quelques secondes, quelques minutes, devant ces cinq sabliers géants. Démultipliant leur échelle, ils étirent aussi le temps, en tentant de reproduire la distance temporelle entre les cinq prières de l’islam qui rythment les jours des croyants. Observer dans leurs bulles d’air, non pas des grains de sable qui s’écoulent, mais de la semoule. En filtrant, elle semble danser à travers l’interstice, telle une métaphore du passage. Tendre l’oreille et capter son bruissement. Son doux chant silencieux qui rappelle, par inversion, la puissance de l’appel à la prière.

Depuis 72 vierges, une installation d’étendards immaculés à la dernière biennale de Dakar, le travail de Mehdi-Georges Lahlou se fait plus universel. Mehdi-Georges Lahlou avait déjà moulé son visage dans la matière semoule (Head, 2013) : une tête renversée qui semblait annoncer ce mouvement d’inversion du sablier, mouvement capable de tout faire basculer et reprendre à zéro. Pour ce projet dans le cadre des Réalisateurs, programme dirigé par Fabrice Hyber, Lahlou a choisi de pousser plus loin son processus de recherche, et d’explorer le temps de la matière. Matière industrielle, d’habitude travaillée à la main, elle s’envisage ici comme unité temporelle de la pensée…

Marie Moignard

The Hourglasses
Mehdi-Georges Lahlou
Projet réalisé dans le cadre des réalisateurs NANTES en partenariat avec Glass Fabrik